Sortie Dupret - 2017
Kamouraska ; 12 au 14 octobre


Localisation des sites visités


Compte-rendu de la Sortie Dupret 2019

En 2019, la 4e édition de la Sortie Dupret s'est tenue à Kamouraska pendant la fin de semaine de l'Action de grâce, du 11 au 14 octobre. Les participants ont eu le privilège d'être généreusement accueillis par Robert Gauthier, chez lui, endroit enchanteur par excellence! Un total de 11 personnes étaient inscrites à cette activité, qui a été vécue avec beaucoup d'enthousiasme.

Il faut dire que tous les ingrédients étaient réunis pour en faire un succès!

Sphagnum rubellum. - Photo : Carole Beauchesne Le village de Kamouraska, bien pourvu en gîtes, a permis à chacun de se loger confortablement, et à peu de distance du lieu de rencontre. Une fois le déjeuner pris, le groupe se rejoignait chez Robert, avant de partir en excursion. Chaque milieu visité a offert son lot de découvertes : tourbière ombrotrophe, cédrière humide et éteule la première journée (St-Bruno-de-Kamouraska); la premère journée, une tourbière ombrotrophe, une cédrière humide et un champ d'éteules, à Saint-Bruno-de-Kamouraska; la seconde journée, les rives de la rivière Ouelle, au pied d'une falaise schisteuse, à Saint-Onésime-d'Ixworth. La liste des bryophytes préparée par M. Gauthier, Bryophytes du Kamouraska, s'élevait à 266 taxons pour l'ensemble de cette MRC. Chacun se demandait bien comment il serait possible d'y ajouter ne fût-ce qu'un seul taxon!

Et pourtant! Les bryologues présents, amateurs et professionnels, n'ont pas eu les yeux dans leur poche pendant leur exploration, puisqu'une trentaine d'espèces supplémentaires ont été apportées à cette liste! Une grande partie de ces ajouts ayant été identifiés par Jennifer Doubt, le Sporophyte d'Or de la Sortie Dupret lui est décerné pour souligner son apport exceptionnel à la connaissance des bryophytes de la région. Félicitations!

Aperçu du laboratoire installé chez l'hôte de la Sortie Dupret 2019. - Photo : Stéphane Leclerc Si les sorties sur le terrain étaient appréciées, l'étude des spécimens en laboratoire n'était pas en reste. Partage des connaissances scientifiques (quand les questionnements se présentaient) et techniques (quand le matériel demandait des ajustements) étaient au menu. Et lorsque les yeux se levaient au-dessus des microscopes, le magnifique spectacle du Fleuve et des oies blanches les attendait. En soirée, une pause a été offerte aux participants : après la découverte, dans la tourbière, d'excréments d'orignal verdis par le gamétophyte d'une mousse bien spéciale, le Splachnum ampullaceum, il était approprié de présenter à l'écran une courte conférence préparée par Cassandra Robillard sur le thème des Dung Mosses. Ce petit bijou, réalisé dans le cadre de son travail au Musée canadien de la nature, est disponible sur YouTube.

Magnifique couché de soleil vu des fenêtres du laboratoire installé chez l'hôte de la Sortie Dupret 2019. - Photo : Cassandra Robillard Un mot sur les repas - les déjeuners ont été pris à nos gîtes respectifs et les dîners consistaient en lunch préparés par chacun et pris sur le terrain. Ce sont les soupers qui étaient attendus avec impatience! Et pour cause, ils étaient absolument délicieux. M. Gauthier avait pris entente avec la propriétaire du restaurant Les Matines, Mélissa Thibodeau, qui nous a accueillis à sa table. Ses repas savoureux, agrémenté de conversations animées et amicales, suivis de desserts irrésistibles, n'ont pas facilité la tâche pour un retour rapide au laboratoire! Mais qu'importe, après tout la Sortie Dupret a également pour objectif de resserrer les liens entre les participants, qui en repartent motivés et bien déterminés à poursuivre leur passion pour le monde des bryophytes.

NB : Une version à jour des Bryophytes du Kamouraska sera disponible dans un prochain numéro de Lepagea.

Album photos de la Sortie Dupret - 2019

Participants de la Sortie Dupret 2019. Aussitôt sortis des véhicules, les participants découvrent déjà des bryophytes. - Photo : Carole Beauchesne Premier arrêt : une tourbière. - Photo : Séléna Bergeron Partage des découvertes. - Photo : Carole Beauchesne
Deuxième arrêt : une cédrière humide, où certains participants ont chéri les mousses comme des bébés. - Photo : Stéphane Leclerc Ils ont des comportements étranges ces bryologues! - Photo : Jennifer Doubt Troisième arrêt : une éteule. - Photo : Carole Beauchesne Les passants devaient bien se demander ce que ces gens faisaient dans le milieu d'un champs dans des positions parfois douteuses! - Photo : Carole Beauchesne
Au deuxième jour, visite d'un affleurement de roche sédimentaire aux bord de la rivière Ouelle. - Photo : Séléna Bergeron Exploration d'une paroi schisteuse près du rivage de la rivière Ouelle. - Photo : Carole Beauchesne Travail d'identification en laboratoire. - Photo : Carole Beauchesne Le maître. - Photo : Carole Beauchesne

   Nous joindre : info@societequebecoisedebryologie.org Nous suivre sur  
© 2018, Société québécoise de bryologie
Plan du site